Retour à l'accueil aide aux parents
Les dossiersSéparationTélévisionPipi au litSexualitéAttentatsConcentrationMortSommeilLe projet ADPEGraphismeLangageLatéralité SpatialitéTemporalitéLectureDessins à colorier ContactPlan du site

Graphisme
graphisme
Langage
langage
Latéralité
lateralite
Spatialité
spatialite
Temporalité
temporalite
Lecture
lecture

Le langage


C'est quoi?
?
A quel âge?
âge
Théorie
?
Tests
?
Jeux
?
Troubles
?

Bégaiement et dysfluences


Le bégaiement est un trouble du débit d'élocution en situation de communication. En général, le bégaiement apparaît dans l'enfance, entre trois et sept ans, il est plus fréquent chez les garçons que chez les filles. Mais il peut concerner aussi les adultes.

Cette atteinte de la fluidité de la parole se manifeste de différentes façons :

Le bégaiement s'accentue lorsque la situation est susceptible de déclencher une émotion, il est moins fort lorsque l'émotion est contrôlée (lecture à haute voix, chant). Il n'y a pas de structure psychique spécifique du bégaiement. Par contre, en tant que trouble de la communication verbale, il va modifier le système relationnel du sujet.

Le bégaiement est souvent associé à des manifestations motrices, tics, syncinésies, mouvements ayant pour but de faciliter le débit élocutoire. On peut également observer des phénomènes vasomoteurs et sécrétoires. La respiration est souvent mal utilisée.

Il existe une forme particulière de bégaiement dit primaire, physiologique, apparaissant vers 3 ans et qui se trouve fréquemment chez des enfants qui commencent à utiliser couramment des phrases. Il se caractérise par une phase de répétition de syllabes sans tension spasmodique ou tonique. Ce type de bégaiement ne nécessite aucun traitement et disparaît spontanément.

Il faut également noter chez les enfants bègues, une forte proportion de troubles de la parole et du langage associés. Dans ce cas, la rééducation orthophonique devra en premier lieu porter sur ces difficultés linguistiques.

Quelles sont les causes ?

Les causes du bégaiement restent obscures. On parle notamment des troubles physiologiques tels que des problèmes neuromusculaires. Des causes psychologiques sont aussi évoquées (hyperémotivité, angoisse). Un facteur génétique semble de plus en plus mis en cause. On peut néanmoins détecter des facteurs qui vont favoriser l'apparition du bégaiement : retard de parole, climat familial tendu, anxiété. De plus, il existe souvent un événement "déclencheur" du trouble : l'arrivée d'un petit frère ou d'une soeur ou encore un déménagement.

Comment traiter ?

S'il est fréquent et banal que les enfants bégaient entre deux et trois ans, il faut s'inquiéter si cela continue. Car il faut savoir que plus le trouble est pris en charge tôt, meilleures sont les chances de réussite du traitement. Dès l'apparition de difficultés persistantes, il est donc primordial de consulter un orthophoniste, qui pourra proposer les démarches adaptées. Celui-ci proposera à l'enfant plusieurs exercices (respiration ou prise de parole) qui doivent permettre d'apprendre les techniques adaptées.

 

Les autres troubles du langage...

Quelques conseils pour aider un enfant qui présente des difficultés