Retour à l'accueil aide aux parents
Les dossiersSéparationTélévisionPipi au litSexualitéAttentatsConcentrationMortSommeilLe projet ADPEGraphismeLangageLatéralité SpatialitéTemporalitéLectureDessins à colorier ContactPlan du site

Les stades du sommeil

sommeil

Il existe 5 stades au cours d'un cycle de sommeil normal. Ceux-ci durent en moyenne 90 minutes. Ces stades se répètent 4 à 5 fois pendant une nuit.

Stade 1 :

Endormissement, appelé également sommeil lent très léger.

On se coupe progressivement de l'extérieur, on continue d'entendre ce qu'il se passe mais on ne parvient plus à trouver la volonté de répondre. Les paupières tombent, les muscles se relâchent et on peut être réveillé facilement.

Stade 2 :

Sommeil lent et léger.

On entend encore mais on ne comprend plus ce qui est dit. La respiration devient plus calme. On peut encore être réveillé facilement.

Stade 3 et 4 :

Appelés respectivement sommeil lent profond, et sommeil lent très profond.

On n'entend plus rien. Ces stades sont importants car ils permettent de se "réparer". Ils effacent la fatigue.

C'est pendant ces stades qu'est sécrétée l'hormone de croissance, nécessaire pour grandir lorsqu'on est enfant et qui aide à la cicatrisation et au remplacement des cellules usées. Ce stade prépare aussi au rêve.

Stade 5 :

Ou encore sommeil paradoxal. C'est à ce stade que l'on rêve.

Le corps est comme paralysé, on bouge très peu alors que le cerveau est très actif. Il "recharge ses batteries" et enregistre ce qu'il a appris dans la journée. Les globes oculaires bougent (R.E.M, Rapid Eyes Movements).

Le sommeil paradoxal dure en moyenne 15 à 20 minutes.

Puis on recommence au stade 1 jusqu'au stade 5. Par ailleurs, la durée des périodes de sommeil paradoxal, avec rêves, s'allonge progressivement au cours de la nuit. Ainsi, la première partie de la nuit voit prédominer le sommeil lent, profond, physiquement réparateur, tandis que la seconde partie est plus favorable à la récupération psychique et nerveuse.

Le sommeil sera reconstituant si les cycles se succèdent harmonieusement.

Il n'y a pas de règle absolue concernant le nombre de cycles nécessaires à une bonne récupération : certaines personnes se sentent bien avec 3 cycles par nuit, pour d'autres il en faudra 6 ou 7.

Retour à la page principale du dossier