Retour à l'accueil aide aux parents
Les dossiersSéparationTélévisionPipi au litSexualitéAttentatsConcentrationMortSommeilLe projet ADPEGraphismeLangageLatéralité SpatialitéTemporalitéLectureDessins à colorier ContactPlan du site

Combien de temps peut-il rester devant la télévision ?

pipi au lit

La télévision fait désormais partie de notre vie quotidienne, elle fait partie de l'univers de nos enfants, et quoiqu'on en pense, elle représente une véritable ouverture sur le monde.

Les en priver revient à leur retirer une source de détente et de connaissance, cela revient à les priver d'une précieuse source d'informations ludiques et culturelles.

Dans ce cadre, il est essentiel de l'aider à développer un esprit critique à propos de ce qu'il voit

Par contre, le laisser trop longtemps devant peut se révéler nocif. D'actif et dynamique, il devient, face au petit écran, totalement passif, et peut perdre l'habitude de prendre des initiatives, ou de faire fonctionner son imagination.

Jusqu'à 4 ans : pas plus de 20 minutes.

Avant 3 ans, un tout-petit n'a pas encore la maturité nécessaire pour suivre le fil d'une histoire, même s'il s'agit d'un dessin animé.

De plus, il ne peut pas fixer son attention plus de 20 minutes d'affilée.

Un tout petit de cet age là n'a pas la capacité intellectuelle de comprendre une histoire dans sa globalité. Il risque donc de mémoriser uniquement les passages les plus dramatiques, sans pouvoir les situer dans l'histoire, et de passer à côté du scénario, qui pourtant, possède toujours une dimension morale (les bons gagnent, les méchants sont punis).

De plus, il faut savoir qu'au-delà de 20 minutes, son cerveau entre dans une phase passive, proche de celle qui précède le sommeil. Il est donc inutile et même nocif de le laisser hypnotisé face à l'écran qui ne lui apporte plus rien.

Pour éviter de couper une histoire, chose que les enfants de cet âge acceptent mal, procurez-vous des cassettes composées de plusieurs petits récits. Repérez également les émissions pour les petits sur votre programme.

Deux solutions : soit celle qui vous semble correspondre à votre tout-petit tombe à un moment propice de la journée, soit vous décidez de l'enregistrer.

Dans les deux cas, faites-en un rendez-vous à un moment précis de la journée, par exemple en transition pour aider votre enfant à se détendre avant d'aller dormir, au retour du square. Ce moment agréable va lui servir de repères, et si vous ne cédez pas, il va vite comprendre que la télévision doit rester un plaisir ponctuel.

Dès 4 ans : d'accord pour un film entier, mais avec vous.

Son attention est évidemment plus soutenue et il a la capacité de se concentrer au moins une heure, à condition que ce qui se passe sur l'écran l'intéresse.

Mais votre présence à ses côtés est encore plus essentielle qu'avant.

A partir de 3-4 ans, un enfant peut rester le temps d'un film devant le petit écran, sans risque de s'abrutir.

En revanche, il a encore besoin de vous pour décrypter l'intrigue, se faire expliquer des subtilités morales qui lui échappent encore.

C'est l'âge des « pourquoi », des « comment » à la chaîne, et votre présence à ses côtés pendant la projection est tout à fait indispensable. Ce n'est qu'à ce prix que la télévision acquiert une véritable utilité éducative, car vous pourrez l'aider à situer les personnages, à démêler les malentendus et la mauvaise interprétation qui ne manquent pas de se produire à la première projection.

Evidemment, vous n'êtes pas obligé d'assister au passage de la même vidéo vingt fois de suite, sauf si cela vous fait vraiment plaisir.

En matière d'émissions à la télé, là encore, faites une sélection précise, au niveau des sujets (oui pour les émissions sur les animaux, la nature, les dessins animés.).

Et passez la consigne à la baby-sitter ou à la nounou, en vous montrant ferme sur la question. Il arrive trop souvent que les personnes de garde aient recours à cette solution de facilité.

A partir de 7-8ans : passez un contrat de confiance.

A cet âge, il est possible de le laisser seul devant le poste, ce qui ne veut pas dire le laisser totalement livré à lui-même.

Sélectionnez ensemble les émissions qu'il peut regarder, et donnez à votre enfant des consignes et des limites qu'il ne doit pas dépasser.

Il y a un moment où vous devrez laisser à votre enfant une marge de manouvre par rapport à la télévision.

Faites-le progressivement, sans attendre trop longtemps, car cette marque de confiance va aussi l'aider à se prendre en charge et à ne pas se soûler d'émissions débiles dès que vous avez le dos tourné.

Décidez ensemble du créneau de la journée où il peut allumer le poste, surtout si c'est en votre absence : après ses devoirs, ou au moment du goûter par exemple.

Pour information, le temps qu'il passe devant la télévision à cet âge et si possible par la suite, ne doit pas excéder deux heures quotidiennes.

S'il a tendance à se mettre devant l'écran au moindre temps libre, proposez-lui d'autres activités. Sans parler de la lecture ou des activités extérieures, la consultation d'un CD-ROM ludique, qui lui permet d'être actif, est toujours préférable à une après-midi télé non-stop.

 

Retour à la page principale du dossier